Aucun avis en vigueur - No notice in place

Les cyanobactéries sont de retour dans le bassin versant de la baie Missisquoi

Nouvelles
Les cyanobactéries sont de retour dans le bassin versant de la baie Missisquoi

Mardi 25 juin 2024

Les cyanobactéries ont été détectées dans les rivières et plans d'eau de la région, y compris la baie Missisquoi. Leur présence, observée dès la première quinzaine de juin, est principalement due à un apport excessif de phosphore dans l'eau.

 

Cette situation met en évidence l'importance des bonnes pratiques en termes de protection des bandes riveraines, de conservation des sols et de gestion des eaux de ruissellement.

Un danger pour la santé humaine et animale

Les cyanobactéries, ou algues bleu-vert, sont des microorganismes qui prolifèrent dans les conditions favorables : températures élevées, faible circulation de l'eau, et excès de phosphore. Leur accumulation en surface forme des nappes bleu-vert visibles à l'œil nu. Certaines cyanobactéries produisent des toxines dangereuses, pouvant causer des irritations cutanées, des troubles gastro-intestinaux, des maux de tête, des faiblesses musculaires, et dans les cas graves, des lésions hépatiques et rénales, voire des paralysies.

Le phosphore, principal responsable 

La prolifération des cyanobactéries est liée à l'excès de phosphore, qui provient principalement des eaux de ruissellement lessivant les sols et transportant des résidus d'engrais agricoles. Les déversements d'eaux usées contribuent également à ce problème.

Réduire les teneurs en phosphore dans la baie Missisquoi demeure une priorité

Malgré les efforts pour réduire les concentrations de phosphore à 25 microgrammes par litre, les niveaux actuels dépassent les 50 μg/L. L'Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi a lancé un plan d'action ambitieux, visant une réduction de 55% des apports en phosphore. Cela inclut le soutien aux agriculteurs et la modernisation des installations de traitement des eaux usées.

Baignade : prudence requise

Il est fortement déconseillé de se baigner dans les eaux présentant une couleur verdâtre ou dans les 24 à 48 heures suivant de fortes pluies, à cause des risques de contamination par les coliformes fécaux, invisibles à l'œil nu. La concentration de la bactérie E. coli sert d'indicateur de sécurité pour la baignade.

Signaler les fleurs d'eau de cyanobactéries

La population est encouragée à signaler les fleurs d'eau de cyanobactéries via le formulaire en ligne du ministère de l'Environnement, accompagné de photos. Les associations locales collectent également des échantillons pour surveiller les concentrations en cyanobactéries.

Pour plus d'informations et pour signaler une fleur d'eau